La Maison de Paul et Camille Claudel
Place Paul Claudel
02130 VILLENEUVE-SUR-FERE

09 65 25 52 07

Paul et Camille
Claudel

L´écrivain

 « 1887-1888. Mes promenades par la Tournelle et le ru de la S [Lassebille], faisant des vers et lisant tout haut Salammbô. Le coucher de soleil derrière le Géyn, sur la vallée de l’Ourcq. C’est là que j’ai conçu Tête d’Or et que j’ai eu conscience de ma vocation, la vocation  de l’Univers. »
Paul Claudel, Journal, 1924

Paul Claudel naît dans l’ancien presbytère de Villeneuve-sur-Fère, le 6 août 1868, alors que sa sœur Camille est née le 8 décembre 1864 à Fère-en-Tardenois où leur père Louis-Prosper Claudel est receveur de l’Enregistrement. A partir de 1870, ses mutations successives font que les enfants ne reviendront à Villeneuve, en famille, que pour l’été. Ils s’installeront dans la maison en face du presbytère, héritée d’un grand-oncle maternel. Les parents de Camille, Louise et Paul se retirent définitivement dans cette maison en 1892. C’est à Villeneuve où Camille et Paul passent une partie de leur enfance et de leur adolescence que leur imagination s’ancre, que leurs premières impressions créatrices se développent.

En 1881, la famille Claudel s’installe à Paris. Camille s’engage dans une carrière de sculptrice, Paul poursuit des études qui le conduiront à exercer la double fonction de diplomate et d’écrivain. Ses premiers drames en particulier - Tête d’Or (1889), La Jeune Fille Violaine (1892), L’Échange (1894) - mais aussi L’Otage (1910), L’Annonce faite à Marie (1912), Le Pain dur (1913), Jeanne d’Arc au bûcher (1934), ainsi que bien des proses et poèmes s’inscrivent à des degrés divers dans les lieux et les paysages de son enfance et se nourrissent de leurs légendes.